Santé animale 23 septembre 2013 à 17h14 | Par Costie Pruilh
Votre recherche : (2899 fois)

Une gestion sanitaire très différente entre élevages bio et conventionnels

Selon l'étude nationale Cedabio, le nombre de traitements allopathiques est trois fois moins élevé dans le groupe bio que chez les conventionnels étudiés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le cahier des charges bio limite l’usage de traitements allopathiques à trois par gros bovin au cours d’une période de douze mois, hors usage des vaccins et antiparasitaires qui ne sont pas limités.
Le cahier des charges bio limite l’usage de traitements allopathiques à trois par gros bovin au cours d’une période de douze mois, hors usage des vaccins et antiparasitaires qui ne sont pas limités. - © J.-C. Gutner

L’étude nationale Cedabio(1) comporte un volet sanitaire. Elle compare 48 élevages laitiers biologiques et 48 élevages conventionnels aux pratiques sanitaires « raisonnées ». Il en ressort que les éleveurs laitiers biologiques sont nettement moins interventionnistes que leurs collègues conventionnels. Le cahier des charges bio limite l’usage de traitements allopathiques à trois par gros bovin au cours d’une période de douze mois, hors usage des vaccins et antiparasitaires qui ne sont pas   [...]

 

» Lire la suite sur le site Santé animale

Machinisme agricole

Question du mois

Misez-vous davantage sur le pâturage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui