Réussir lait 11 septembre 2017 à 14h00 | Par E.Bignon avec Orne Conseil Elevage

Vérifier l'éclatage des grains

A la récolte de l'ensilage de maïs, vérifier la qualité de l'éclatage des grains n'est pas du temps perdu. Du bon réglage de l'éclateur dépendra la valorisation de l'ensilage durant toute l'année.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
ETAPE 1 : Au pied de l'ensileuse (© M. Portier) ETAPE 2 : Collecter l'échantillon © Orne Conseil Elevage ETAPE 3 : Evacuer les parties végétales © Orne Conseil Elevage ETAPE 4 : Evacuer entièrement l'eau © Orne Conseil Elevage ETAPE 5 : Contrôler les grains © Orne Conseil Elevage

1) Au pied de l’ensileuse

Cette méthode de séparation des grains des parties végétales est réservée avant tout aux ensilages verts le jour de la récolte. L’objectif est de pouvoir corriger le réglage de l’éclateur au début du chantier si celui-ci n’est pas adapté, plutôt que de constater un mauvais travail une fois le fourrage rendu au silo.

2) Collecte de l’échantillon

Choisissez un récipient adapté et mettre une juste quantité d’eau. Un seau ou une cuvette de 10 à 20 litres fait l’affaire. Le seau doit être rempli à 50 % d’eau, la cuvette aux trois quarts. Puis collectez l’échantillon : deux à trois poignées d’ensilage représentatif suffisent. Remuez et brassez doucement le mélange durant une minute environ pour que les grains soient bien séparés des parties végétales et qu’ils puissent se déposer au fond du récipient.

3) Évacuer les parties végétales

Saisissez à la main les parties végétales qui flottent à la surface. L’opération peut se réaliser à l’aide d’une passoire ou d’un petit tamis. Puis videz l’eau du récipient délicatement. L’eau reste trouble et les grains ne sont pas visibles dans le récipient. Agissez donc doucement. Une passoire peut aider à récupérer tous les grains restants. Quand l’ensilage est très humide et vert, les feuilles vertes foncées coulent au fond du récipient. Il faut alors les enlever à la main. Si après cette étape, il reste trop de parties végétales mélangées aux grains, ajoutez de l’eau dans le récipient. Faites tourbillonner l’eau et évacuez-la rapidement.

4) Contrôler les grains

Placez ensuite les grains dans du tissu ou papier absorbant et étalez-les pour l’évaluation de l’éclatage. Il ne faut pas retrouver de grains entiers non attaqués. Et ce d’autant plus si la matière sèche est supérieure à 32 %. Plus la matière sèche est élevée, plus l’éclatage doit être important. À plus de 35 % MS, les grains doivent être cassés en deux, le seul fait d’être entaillés ne suffit pas.

Réglage de l’éclateur

Plus la plante est sèche, plus l’éclateur doit être fermé pour éclater fortement le grain.

- Si MS <28 %, l’éclateur doit être plutôt ouvert > 4 mm (grain touché)

- Si MS entre 28 et 35 %, l’éclateur doit être serré à 2-3 mm (grain coupé)

- Si MS >35 %, l’éclateur doit être très serré : 1 à 2 mm (grain fractionné)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à installer des logettes creuses pour les vaches ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui