Réussir lait 05 septembre 2016 à 08h00 | Par J.-M. Nicol

« Un troupeau incommodé »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le tourteau de coque de cacao
Le tourteau de coque de cacao - © J.-M. Nicol

« Dans un troupeau robotisé, une vache à 40 kg de lait descend à 10 du jour au lendemain. Je l’examine en détail pour me rendre compte qu’elle est ballonnée et qu’elle salive trop, que son coeur est rapide, son rumen bien rempli mais arrêté et sa bouse est anormalement fluide sans ressembler à de l’acidose.

Bizarre… car la qualité des ingrédients et le réglage de la ration autorisent une production de très haut niveau. Le trouble démarre il y a probablement 24 heures et elle n’est pas la seule malade puisque deux autres vaches enregistrent au même moment une baisse de production de 30 % avec un comportement normal.

Et le reste du troupeau ? Pas de baisse de lait mais depuis un jour ou deux, certaines ont des bouses moins fermes. Il se passe donc aussi quelque chose dans ce troupeau…

UN EXCÈS DE THÉOBROMINE DU CACAO ?

Qu’est-ce qui a pu changer dans la ration ? Depuis maintenant quatre jours les vaches consomment à nouveau chacune environ 300 grammes de coques de cacao d’une nouvelle livraison. Ah, tiens, creusons la piste. Je déballonne sans difficulté la vache malade avec une question en tête… Est-ce qu’un excès de théobromine du cacao peut accélérer le transit intestinal et faire « vomir » c’est-à-dire faire refluer le contenu acide de la caillette vers le rumen au point de l’acidifier et de raréfier ses contractions ?

Le service de toxicologie interrogé répond que salivation, accélération du transit, vomissements et accélération cardiaque font effectivement partie des symptômes. Cette piste pourrait être la bonne.

En suspendant immédiatement la distribution, tout devrait rapidement rentrer dans l’ordre. Et tout est effectivement rentré dans l’ordre, la remontée en production et la fermeté des bouses.

D’où vient l’erreur ? D’un tourteau de cacao trop riche en théobromine, du tourteau apporté en trop grande quantité dans la mélangeuse et/ou du tri que certaines vaches auraient pu faire ? Un dosage au labo a infirmé la première hypothèse mais depuis cet épisode le tas est resté intact et le troupeau va bien. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à installer des logettes creuses pour les vaches ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui