Réussir lait 04 décembre 2015 à 08h00 | Par Franck Mechekour

Un nouvel intérêt pour le TP en Montbéliarde

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La richesse du lait de la Montbéliarde a peu évolué en vingt ans.
La richesse du lait de la Montbéliarde a peu évolué en vingt ans. - © F. Mechekour

À l'avenir le progrès génétique en production laitière « pourrait ralentir et son rythme annuel passer de 70 kg à environ 40 kg après 2014 », selon le département génétique de l'Institut de l'élevage. Une tendance qu'il faut relativiser sachant qu'en 2014, les Montbéliardes ont produit près de 7000 kg, « soit 1225 kg de plus que vingt ans auparavant » pour une durée de lactation un peu plus longue (311 j contre 290 j). Et sur les cinq dernières années, la hausse du niveau de production par vache contrôlée « correspond globalement à l'élévation du niveau génétique laitier du troupeau ».

Redressement du TB à partir de 2017

En revanche, la richesse du lait a peu évolué en vingt ans. « Un frémissement s'annonce pour l'évolution génétique de la richesse en protéines, puisque les choix des taureaux ces dernières années montrent un nouvel intérêt pour le TP (1) ». Le niveau génétique en TB (2) des Montbéliardes en lactation devrait diminuer « puis se redresser à partir de 2017 ».

(1) taux protéique

(2) taux butyreux

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous du propylène glycol ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui