Réussir lait 02 février 2016 à 08h00 | Par Dossier de la rédaction

Soigner aussi la trésorerie

La crise nécessite de réagir vite. Mieux vaut ne pas attendre pour aller discuter avec la banque et présenter une vision claire et chiffrée de la situation. Cela suppose de dresser un prévisionnel de trésorerie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Apprendre à piloter autrement
Apprendre à piloter autrement - © G. Deloison

La trésorerie, voilà un sujet délicat. Certains le jugeront peut-être même provocateur par les temps qui courent. Telle n’est pas notre volonté. Au contraire. Il nous a semblé essentiel de lui consacrer un dossier. Hormis certaines filières différenciées, tout le monde prend la crise de plein fouet. Et la volatilité des prix est amplifiée par l’agrandissement de bon nombre d’élevages.

D’une exploitation à l’autre, les situations individuelles de trésorerie se montrent très contrastées, en lien fort avec l’historique des résultats économiques et la gestion des investissements.

Un tiers des éleveurs seraient en grande difficulté, un tiers en situation tendue et un tiers serait mieux armé pour faire face. La capacité de résistance à la baisse des prix du lait diffère du fait de points d’équilibre hétérogènes. En moyenne, en Bretagne, le point d’équilibre moyen frôlait 370 €/1 000 l pour les clôtures du premier semestre. Ceux qui souffrent le plus de cette conjoncture, financièrement et moralement, sont ceux qui ont investi récemment, à commencer par les jeunes.

Dans ce dossier, nous n’avons pas de solution miracle à vous proposer. Par contre, vous y trouverez des outils pour vous aider à mieux passer ce cap difficile. N’attendez pas pour discuter avec votre banquier. Plus les problèmes sont anticipés, plus il y a de solutions potentielles.

Pour négocier avec la banque, l’idéal est de pouvoir exposer une vision claire et chiffrée de la situation. L’objectif est de calibrer l’évolution de la trésorerie dans les mois à venir pour mieux anticiper les tensions et les mesures à prendre. Trésolait, un outil développé par les chambres d’agriculture, a été conçu pour cela.

En plus des leviers bancaires, d’autres solutions relatives à la gestion de l’entreprise (étalement de certains paiements, remboursement trimestriel de la TVA…), peuvent aussi contribuer à sortir d’une mauvaise passe. Des actions techniques sont également envisageables à court terme (raisonner les effectifs animaux, les concentrés, les fertilisants…). Les derniers litres de lait sont souvent les plus chers à produire.

Quoi qu’il en soit, la donne a changé. Il va falloir apprendre à piloter autrement. Gérer la volatilité, ce n’est pas que gérer la crise. C’est aussi prendre les bonnes décisions et anticiper au cours de périodes favorables, pour mieux passer les périodes critiques. Et ce d’autant plus qu’une trésorerie se détériore très vite et met plusieurs années à se reconstituer.

SOMMAIRE du dossier

Page 28 : Comment faire face à une trésorerie déficitaire ? - Leviers bancaires

Page 31 : "Il faut proposer autre chose que du simple colmatage" - Etienne Launay, directeur du Centre Agrigestion

Page 32 : "L'autofinancement du croît de cheptel a fragilisé l'exploitation" - Au Gaec les Perrins, en Isère

Page 34 : Formez-vous à la prévision et au suivi de trésorerie - Avec l’outil Trésolait

Page 36 : L'outil évalue aussi la capacité de résistance

Page 38 : "J'utilise Trésolait en routine depuis 2009" - Pierre-Yves Tanné, dans le Finistère

Page 38 : Farmeo, un outil du Cerfrance, propose un suivi de trésorerie simplifié

Page 40 : « On ne peut pas piloter sans tableau de bord » - Yann Charton, Gaec des Prés dans le Morbihan

Page 42 : « L’erreur serait de ne pas faire de prévisionnel » - Philippe Levavaseur, EARL des Fresnes en Seine-Maritime

Page 44 : Il faut savoir investir dans sa trésorerie en période favorable

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui