Réussir lait 10 décembre 2003 à 14h36 | Par

Retournement de prairie - Un effet « azote » surtout en première année

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis plusieurs années, on communique sur l´importance du relargage d´azote après destruction d´une prairie temporaire de longue durée (4 ans et plus).
Des observations effectuées à Kerlavic (29) montrent qu´effectivement cet effet « azote » est important, 250 uN/ha au minimum, ce qui permet d´assurer largement les besoins d´un maïs, quel que soit son rendement.
Mais cet effet est sans doute moins long que ce que l´on pensait au départ. Ainsi, pour un retournement de prairie réalisé au printemps, la minéralisation de l´azote qui était stocké sous la prairie se produit principalement l´année de la destruction. Par contre, le retournement se traduit pour les cultures suivantes par d´autres effets favorables, non liés à l´azote, mais qui, eux, se prolongent bien au delà de la première année après la destruction de la prairie.
Ces effets positifs constatés pourraient être liés à une amélioration de la vie biologique du sol. Mais les facteurs en jeu ne sont pour l´instant pas complètement identifiés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Fermez-vous votre silo avec un robot de traite ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui