Réussir lait 05 octobre 2007 à 16h53 | Par A. Conté

Référentiel breton - COMMENT OPTIMISER LA COLLECTE DU LAIT SUR VOTRE EXPLOITATION

Les entreprises laitières, les éleveurs et les techniciens bâtiment bretons se sont mis d’accord sur des recommandations techniques concernant les abords et l’aménagement de la laiterie. Les voici.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S. Leitenberger

Des manoeuvres faciles pour accéder à la laiterie, un état du sol sain, une zone de pompage propre, stabilisée et dégagée, un tank situé au plus près du camion de collecte… Si de plus en plus d’élevages répondent à ces attentes, un certain nombre d’exploitations sont encore difficilement accessibles, empêchant une collecte optimale, aux dires des entreprises laitières.
L’enjeu est triple. Il est avant tout économique : compétitivité oblige, les entreprises veulent gagner du temps et réduire les frais d’entretien du matériel (bris de rétroviseurs, pneus…). L’enjeu est aussi au niveau de l’hygiène : le laitier doit pouvoir dérouler son tuyau sur une surface propre, la qualité du lait et l’image de la filière laitière en dépendent. Enfin, l’enjeu concerne également la sécurité des chauffeurs : des difficultés d’accès peuvent provoquer des accidents.
Les entreprises font donc pression pour améliorer les conditions de collecte. D’autant que pour optimiser le coût, le ramassage de nuit avec des camions qui tournent 24 heures sur 24 se développe, la taille des citernes augmente et le pompage par le bas du tank pour optimiser le débit se répand. Et la collecte du lait est l’intervention extérieure la plus fréquente en exploitation laitière, de 120 à 180 fois par an suivant l’intervalle de ramassage (48 ou 72 heures).

UN ENJEU DE FILIÈRE
En Bretagne, techniciens, entreprises et éleveurs viennent de se mettre d’accord sur un certain nombre de recommandations techniques concernant les abords et l’aménagement de la laiterie. Ces recommandations ont été regroupées au sein d’un référentiel réalisé dans le cadre du Comité régional bâtiment par le GIE lait viande de Bretagne et les chambres d’agriculture de Bretagne, en collaboration avec Coop de France Ouest et la Fnil Ouest. Il a été validé par le CIL Ouest (Interprofession laitière de Bretagne - Pays de la Loire).
Nous reprenons dans les pages suivantes les éléments de la plaquette diffusée dans l’Ouest. La collecte du lait mérite d’être intégrée dans la conception des bâtiments et de leurs accès. Et dans les constructions existantes, s’il n’est pas toujours possible de tout modifier, des aménagements sont souvent envisageables.

■ Annick Conté D’après le document du Comité régional bâtiment - GIE lait-viande et chambres d’agriculture de Bretagne

Pour aller plus loin
Lire la suite dans le Réussir Lait élevage n°207, de octobre 2007, page 64 à 67, illustrée de schémas issus de la plaquette.
Vous pouvez aussi vous procurez la plaquette auprès des chambres d'agriculture 
bretonnes. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous demandé l'aide à la réduction des livraisons ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui