Réussir lait 30 mars 2016 à 08h00 | Par Cécile Julien

Quand les éleveurs deviennent testeurs

La firme-services CCPA spécialisée en nutrition et santé animale, a fédéré depuis 10 ans, un réseau d'éleveurs qui testent ses innovations, en conditions réelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © ccpa.fr

Pour compléter la recherche en laboratoire, le groupe breton CCPA s'appuie depuis 10 ans sur un réseau de 58 fermes de référence (24 en vaches laitières, 21 en bovins viande, 9 en ovins lait et 4 en caprins), répartis sur toute la France. Chaque année, une quarantaine de nouveautés sont testées en conditions réelles dans ces élevages. « Travailler avec des fermes de référence permet de démultiplier les systèmes d'élevage, explique Emilien Dupuis, responsable de l'activité ruminants. Cette variété de races, de rations, de modes de distribution permet de valider les performances des innovations. C'est aussi l'occasion d'échanger avec les utilisateurs de nos produits sur des aspects pratico-pratiques, comme l'appétence, la facilité de distribution. »

Participer à l'innovation et s'ouvrir aux nouveautés

Installé en Gaec dans les Côtes-d'Armor, Ludovic Botrel est l'un de ces éleveurs testeurs. Dans son élevage de 230 Holstein, 8 essais ont déjà été conduits. « Je suis rentré dans le réseau pour être plus pointu en alimentation, témoigne l'éleveur. C'est intéressant de travailler sur des améliorations pour nos troupeaux, de s'ouvrir aux nouveautés. » Pour les essais d'aliments auxquels il a participé, l'éleveur ne trouve pas les contraintes trop pesantes. « Une fois qu'on a calé la nouvelle ration pour le DAC et la mélangeuse, ça ne prend pas plus de temps. Et quand on voit les taux qui montent, c'est motivant. »

Pour intégrer le réseau, les éleveurs doivent être motivés et avoir prouvé leur technicité. Il faut qu'ils puissent conduire, pendant les 2 à 4 mois que dure l'essai, leurs animaux en 2 lots d'au moins 25 animaux, un témoin et un pour l'essai. « En vaches laitières, les lots doivent être assez similaires, explique Lara Leboeuf, responsable du réseau, avec autant de vaches de chaque rang de lactation, de production équivalente, pour avoir une crédibilité statistique. » Les éleveurs testeurs auront des mesures à faire : contrôles laitiers supplémentaires, pesées, analyses de sang, de bouses, et, éventuellement, ils devront utiliser des outils spécifiques comme des bolus pH.

À chaque essai, un contrat est passé entre CCPA et l'éleveur. Il indique l'indemnisation pour le temps passé, les prises en charge (aliments, analyses, éventuelles sous-performances). À la fin de l'essai, les résultats sont présentés à l'éleveur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Misez-vous davantage sur le pâturage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui