Réussir lait 13 juin 2007 à 17h59 | Par Bernard Griffoul

Production d´électricité éolienne - Au Gaec d´Aupiac, une opération très rentable

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une étude des vents, subventionnée par l´Ademe (Agence de l´environnement et de la maîtrise de l´énergie) à hauteur de 7100 euros, a largement confirmé le potentiel du site de Merdellou, dans l´Aveyron. L´investissement global réalisé par Jacques et Jean-Paul Fanjaud, éleveurs au Gaec d´Aupiac, s´élève à 600 000 euros. La totalité a été financée par un prêt mais les deux exploitants ont apporté en garantie un capital de 100 000 euros, rémunéré à 5 % d´intérêts par an. Le projet est couvert par une assurance bris et perte d´exploitation, un contrat de maintenance et une garantie de « productible ». Des provisions sur le compte d´exploitation sont toutefois prévues car les franchises des assurances sont assez importantes. Les premiers mois d´exploitation laissent prévoir un chiffre d´affaires annuel supérieur à la prévision, de l´ordre de 115 000 euros par an, duquel il faudra déduire 88 000 euros de remboursement du prêt et 10 000 euros de charges diverses (maintenance, assurances).
Un potentiel de 20 mégawatts
Les deux frères se reversent un loyer de 3000 euros pour la parcelle. En intégrant celui-ci, le résultat devrait atteindre 17 000 euros. Sans compter la rémunération du capital apporté en garantie. Un revenu exonéré d´impôt sur les sociétés pendant cinq ans car la commune est en zone de revitalisation rurale. A partir de la sixième année, le chiffre d´affaires baissera mais le remboursement du prêt décroîtra aussi ; l´objectif est de dégager un résultat de 15 000 euros.
« Une superbe opération, estime Jacques Fanjaud. Nos capitaux - le montant de garantie - sont placés à 20 % par an. En comptant une location à 6 euros le kW installé, les charges de foncier, maintenance et assurances ne dépassent pas 2 % par an du capital investi. La norme est plutôt de 3,5 %. »

Jacques et Jean-Paul ne comptent pas en rester là. Leur site recèle un potentiel de 20 mégawatts (MW) et la communauté de communes a lancé la procédure de zone de développement éolien (ZDE). En effet, tout nouveau projet, s´il veut bénéficier du tarif préférentiel de rachat doit s´inscrire dans une ZDE. La mise en valeur de leur site supposerait un investissement de 30 millions d´euros. Trop pour eux seuls. Ils peuvent encore envisager un projet de petit éolien plus important (1 à 2 MW). Pour le reste, « il faut trouver un partenaire pour 15 à 20 mégawatts ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous investi dans un taxi lait ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui