Réussir lait 15 septembre 2009 à 17h23 | Par F. Mechekour

Prim'holstein - Une grande première avec 169 taureaux « génomiques »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour la première sortie officielle de taureaux issus de la sélection génomique (SAM), la Prim’Holstein fait très fort. Quelque 169 taureaux sont proposés soit individuellement, avec des informations sur leur pedigree et leurs index, soit sous forme de pack. Rappelons que ces packs regroupent cinq taureaux sous une même bannière comme le lait, la morphologie, les fonctionnels, les taux… mais parfois sans plus d’informations sur chacun d’eux. Plus de la moitié des 169 taureaux « génomiques » proposés le sont par Gènes- Diffusion.

Viennent ensuite Amélis (46 taureaux), Créavia (17) et Dynam’is (14). En outre, quand Gènes-Diffusion propose sept taureaux individuellement (GD Premium), Créavia décide de ne proposer que des packs… Ces différences reflètent « la politique d’entreprise et non pas la richesse du catalogue » fait remarquer à juste titre Rémy Vermès, de Prim’Holstein France. Il est bon de rappeler que le nombre de taureaux génomiques est indépendant de la capacité de testage d’une entreprise de sélection.

Pour simplifier, Gènes-Diffusion se montre plutôt téméraire quand Créavia préfère jouer la carte de la prudence. La richesse de son catalogue de taureaux issus du testage sur descendance et la moindre fiabilité des index génomiques par rapport aux index issus du testage sur descendance (lire article page 56) expliquent la stratégie de Créavia. Quoi qu’il en soit, vous trouverez sur le site internet de chaque entreprise de sélection son offre en taureaux génomiques.

PAS PLUS DE 30 %

Quels conseils d’utilisation ? Globalement, tout le monde s’accorde pour dire qu’il ne faut absolument pas rater le train en marche, mais qu’il ne faut pas non plus mettre tous ses oeufs dans le même panier. Autrement dit, il paraît sage de ne pas trop utiliser le même taureau dans votre élevage. Les packs diminuent la part de risque. Enfin, Prim’Holstein France recommande de ne pas dépasser 30 % d’inséminations avec de la semence de taureaux « génomiques ». ■

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous investi dans un taxi lait ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui