Réussir lait 02 juin 2017 à 15h00 | Par Bernard Griffoul

« Oui, le lait a un avenir »

CHRISTOPHE LAFOUGÈRE, DIRECTEUR DU GIRA(1). La production laitière mondiale va être tirée par l’Europe et la demande en produits laitiers par les pays émergents, notamment la Chine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
CHRISTOPHE LAFOUGÈRE,
directeur du Gira.
« Au cours des cinq
prochaines années,
la Chine sera le moteur
de la croissance
de la consommation
des produits laitiers. »
CHRISTOPHE LAFOUGÈRE, directeur du Gira. « Au cours des cinq prochaines années, la Chine sera le moteur de la croissance de la consommation des produits laitiers. » - © R. Lemoine

■ Comment analysez-vous la reprise plus lente que prévue des marchés laitiers ?

Christophe Lafougère - « La légère amélioration de la situation début 2017, qui ne s’est pas confirmée, est due non pas à une hausse de la demande mais à une baisse de l’offre. La production a reculé en Nouvelle-Zélande et la croissance s’est fortement ralentie en Europe. Pour la première fois depuis 2005, nous avons assisté en 2016 à une baisse de la production laitière dans les principaux pays exportateurs. Pour 2017, nous prévoyons une augmentation de 0,9%, un des taux les plus faibles jamais vus. De l’autre côté, la demande n’augmente guère. Les économies pétrolières, vu les faibles cours du pétrole, ont moins d’argent pour acheter des produits laitiers. La Chine n’est pas encore revenue aux taux de croissance des années passées. Et l’embargo russe a toujours un effet. »

■ Comment va évoluer la production mondiale de lait dans les cinq ans ?

C. L. -« Une fois par an, Gira établit les tendances pour les cinq ans à venir des marchés laitiers, construites sur l’analyse des données de 27 pays (l’UE en représentant un seul). En excluant l’Inde qui n’intervient pas sur le marché mondial, la production laitière devrait augmenter de 34 millions de tonnes d’ici à 2021, pour atteindre près de 546 millions de tonnes (Mt). Cette progression sera essentiellement le fait des États-Unis (+7,4 Mt) et de l’Union européenne (+8,5 Mt). La Nouvelle-Zélande a atteint un plateau. Aux États-Unis, la croissance de la production est drivée par un puissant marché domestique, qui continue à se développer, et par le marché mexicain. Les Américains sont exportateurs par opportunisme. C’est donc l’Europe, qui a le plus gros potentiel de croissance de la production et qui va être le moteur de la croissance des exportations mondiales de produits laitiers. »

■ Comment cette croissance de la production va-t-elle être absorbée ?

C. L. - « L’Europe est un marché mature, voire en baisse pour le lait liquide. Mais, la consommation de fromages va continuer à croître. Dans certains pays d’Europe de l’Est, la consommation par habitant va encore progresser et, dans l’ensemble de l’Union européenne, le fromage utilisé comme ingrédient (industrie et RHD) va poursuivre sa croissance. Ces débouchés devraient absorber des volumes intéressants mais ne seront pas forcément les mieux valorisés. Il faudra donc compter sur les exportations pour écouler le supplément de production de lait, en sachant que les pays émergents représenteront les trois quarts de la croissance de la demande et la Chine 55%. La Chine sera le moteur de la croissance de la consommation (lire ci-contre). »

■ Comment expliquez-vous l’évolution divergente des prix de la protéine et de la matière grasse ?

C. L. -« Un changement essentiel est en train de se produire sur les marchés des commodités. Le prix de la protéine est tiré vers le bas par des stocks d’intervention qui continuent à augmenter et, de l’autre côté, la demande en matière grasse n’arrête...

LIRE LA SUITE dans la revue n°314 de juin 2017, pages 8 à 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous installé des tapis sur les aires d'exercice et aire d'attente ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui