Réussir lait 05 janvier 2016 à 08h00 | Par Dossier de la rédaction

Miser sur l'autonomie alimentaire

Chasse au gaspillage, meilleure valorisation des fourrages… Relever le défi de l’autonomie contribue souvent à réduire le coût alimentaire. Des marges de manoeuvre sont possibles dans tous les systèmes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
IL EST ÉCONOMIQUEMENT PLUS PERFORMANT d’améliorer l’autonomie
protéique par les fourrages que par la voie concentré.
IL EST ÉCONOMIQUEMENT PLUS PERFORMANT d’améliorer l’autonomie protéique par les fourrages que par la voie concentré. - © V. Rychembusch

En France, plus de 80 % de l’alimentation ingérée par le troupeau laitier, fourrages et concentrés, est produite sur les exploitations. Une vraie force pour la compétitivité des élevages dans un contexte de volatilité du prix des matières premières.

Mais l’autonomie des élevages pourrait être améliorée. De toute évidence, c’est l’autonomie protéique qui pêche le plus. Cette dépendance coûte cher et pèse sur les coûts de production.

Faut-il chercher l’autonomie à tout prix ? Le but est avant tout d’améliorer les performances économiques. Une forte autonomie peut limiter les possibilités d’intensification à l’animal ou à la surface, et conduire à des charges de mécanisation plus importantes. On n’est pas forcément gagnant dans toutes les situations. Le gain économique par exemple lié à l’introduction de luzerne ou de protéagineux reste marginal et dépend d’abord du niveau de rendement. Plus d’autonomie peut aussi être synonyme de plus de travail. Il y a un optimum à trouver. Et une fois de plus, c’est la cohérence globale du système et l’efficacité économique qui doivent guider les choix et déterminer le niveau d’autonomie visé.

À travers les reportages de ce dossier, nous montrons l’expérience d’élevages qui ont réussi à améliorer le coût alimentaire de leur troupeau en visant une meilleure autonomie. Nous avons choisi des exploitations avec un niveau de production par vache relativement élevé, sur lesquelles la recherche d’autonomie ne coulait pas de source.

Les leviers pour y parvenir sont variés, et impliquent souvent de faire évoluer ses pratiques, voire même parfois de remettre à plat son système. La meilleure valorisation du pâturage, la complémentarité entre fourrages, le choix des espèces prairiales, l’introduction de légumineuses, le recours à des pratiques culturales spécifiques, l’affouragement en vert, l’arrêt de la distribution du concentré de production… sont autant de voies possibles.

Il faut parfois compter trois à cinq ans pour bien maîtriser l’introduction de nouvelles cultures, trouver ses nouveaux repères et le nouvel équilibre du système. Mais une chose est sûre : l’autonomie commence par une bonne valorisation des fourrages. Produire une bonne ration de base est essentiel.

L’autonomie alimentaire, c’est d’abord une question de maîtrise technique.

En parallèle, côté concentrés, la chasse au gaspillage est ouverte.

À chacun d’actionner ses propres solutions en fonction des opportunités et de ses contraintes en surface, travail…

SOMMAIRE DU DOSSIER

Page 28 : Les leviers pour gagner en autonomie alimentaire

Page 32 : « Ne pas être aveuglé par la performance technique » - À l’EARL Hélaine dans la Manche

Page 36 : « Agronomie et autonomie vont de pair » - Au Gaec de la Grange dans l’Ain

Page 38 : « Je cherche à maximiser la teneur en protéines de mon herbe » - Jean-Pierre Millet dans l’Aisne

Page 41 : « Nous misons sur les dérobées et l’affouragement en vert » - Au Gaec Guillet Gandemer en Loire-Atlantique

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui