Réussir lait 03 mai 2002 à 11h10 | Par Franck Mechekour

Matériel agricole - Six conseils pour éviter les accidents

Un chantier bien organisé, du matériel entretenu, des vêtements adéquats... limitent les accidents, souvent graves dès qu´un tracteur ou une machine est en cause.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Happé par la fraise rotative d´une remorque désileuse, l´éleveur X est mort sur le coup. Le chauffeur du tracteur ne voit pas l´éleveur Y et le blesse mortellement en actionnant la fourche du chargeur télescopique. L´éleveur Z se retrouve coincé entre son tracteur et le pulvérisateur alors qu´il maniait le relevage depuis l´arrière du tracteur. Loin d´être fictifs, ces trois exemples sont tirés de faits malheureusement réels. Si tous les accidents ne se terminent pas de façon aussi dramatique, il n´en demeure pas moins que les accidents de mécanisation sont les plus fréquents et souvent les plus graves. A la MSA, on insiste sur la prévention axée sur une bonne organisation du travail et un bon entretien du matériel. Celui-ci doit notamment être conforme aux normes en vigueur. Quelques rappels élémentaires mais ô combien importants.
Couper le contact
Au début du mois de février 2002, un enfant de 14 ans a été tué au contact d´une transmission à cardan non protégée.Désileuse, ensileuse, presse, épandeur à fumier, arbre de transmission. Les risques de se faire happer sont nombreux et d´autant plus fréquents que l´on agit dans la précipitation, l´énervement. Selon les statistiques de la MSA, le quart des 68 accidents mortels survenus avec du matériel agricole et constatés chez les salariés agricoles entre 1995 et 1999 provient du happement par une pièce en mouvement. Le happement par la prise de force explique à lui seul la moitié de ces accidents. Alors, prenons le temps d´arrêter la prise de force ou la machine avant qu´il ne soit trop tard. Le pilotage de la désileuse par exemple doit se faire depuis le poste de conduite du tracteur ou de la plate-forme de la désileuse.

La prévention consiste également à entretenir régulièrement son matériel de manière à ne pas avoir à intervenir dessus lors d´un chantier où l´on cherche à tout prix à éviter les pertes de temps. Les interventions de débourrage d´une ensileuse de même que l´affûtage des couteaux sont moins dangereuses car elles peuvent être effectuées à distance depuis le poste de conduite sur les matériels les plus récents. Vérifiez que le matériel est conforme à la réglementation et que la protection des transmissions est en bon état. Attention aux vêtements susceptibles de donner prise aux pièces en mouvement (écharpe, vêtements flottants.).

Prévoir un marchepied antidérapant pour éviter les chutes
Monter ou descendre du tracteur, d´une ensileuse. encore en marche ou à l´arrêt sont des sources de chutes à l´origine d´entorses, de fractures. Ces accidents sont facilement évités par l´entretien du marchepied, de bonnes chaussures et une descente face au tracteur en utilisant des mains courantes et sans sauter.
Une aire de circulation bien dégagée, des zones dangereuses éclairées, des échelles en bon état et bien arrimées... sont autant de moyen d´éviter les chutes.

Privilégier les attelages automatiques pour éviter l´écrasement
L´écrasement lors des manouvres de véhicules, des attelages, dételages, relevages. sont des sources non négligeables d´accidents. Un tiers des 68 décès de salariés agricoles répertoriés entre 1995 et 1999 surviennent dans ces circonstances. Il est possible de limiter le risque en privilégiant les attelages automatiques ou semi-automatiques. Les commandes électriques de relevage disposées sur les ailes de tracteur permettent un travail en sécurité. Prudence également au volant des tracteurs. Près du tiers des 68 cas de décès répertoriés chez les salariés agricoles entre 1995 et 1999 était lié au retournement de tracteur.
D. Lucas

L´attelage semi-automatique et la protection des pièces en mouvement permettent d´éviter de nombreux accidents graves.

Prendre garde aux outils coupants
Les accidents survenus avec des outils non mécanisés tels que la fourche, la hache, le cutter, le couteau. sont plus fréquents chez les salariés agricoles que les accidents liés à la manipulation des animaux.
Les risques liés au travail du bois sont nombreux : coupures profondes avec la tronçonneuse, chute de branche, écrasement. L´entretien du matériel, le port d´un casque et de lunettes de protection limitent les accidents.

Entretenir les flexibles pour limiter les risques de brûlures
L´entretien et le contrôle régulier des flexibles hydrauliques et des batteries permettent de limiter les risques de brûlure. L´atelier représente aussi un lieu à risque lorsqu´il est mal organisé. Outre les projections de particules, d´éclats de matières, de dégagements de fumée toxiques et de coups d´arc, mal rangé il peut très rapidement se transformer en un lieu favorable aux glissades, aux chutes, aux écrasements dus à une chute d´objet...

Etre deux pour les travaux dangereux
Le travail du bois ou le nettoyage de la fosse à lisier sont des activités dangereuses. Il est donc préférable de travailler à deux. Même conseil pour guider une manouvre, ou un attelage. Mais dans ce cas, il est intéressant de mettre en place des procédures de travail et de communication en se mettant par exemple d´accord sur des signes...
Par contre, il ne faut pas être deux dans le poste de conduite de la machine pour éviter les chutes ou écrasements.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Fermez-vous votre silo avec un robot de traite ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui