Réussir lait 20 décembre 2006 à 16h57 | Par Bernard Griffoul

Massif Central - Le bleu d´Auvergne révise son cahier des charges

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le syndicat de l´AOC bleu d´Auvergne (Sirba) a présenté récemment aux éleveurs le projet de nouveau cahier des charges. Fruit de plusieurs années de travail, la révision porte à la fois sur les conditions de production, les règles de fabrication et la délimitation de la zone. Les deux premiers chapitres sont en voie de finalisation et pourraient recevoir l´avis définitif de l´Inao (Institut national des appellations d´origine) courant 2007. Au niveau des conditions de production, le cahier des charges se rapproche de celui du cantal avec un renforcement de la part de l´herbe dans l´alimentation des vaches. Elle devra représenter au moins 70 % de la ration de base journalière et les vaches devront pâturer au minimum 140 jours. L´ensilage reste autorisé. A partir de 2010, chacune devra disposer d´au moins un hectare de surface fourragère. Les aliments OGM sont interdits. A compter de 2017, toutes les vaches, hormis pour les races à faible effectif, seront nées et élevées dans la zone AOC. Concernant la fabrication, les principales évolutions portent sur le salage (obligatoirement au sel sec) et sur la durée d´affinage qui est portée à 35 jours minimum, au lieu de quatre semaines actuellement.
Environ 6200 tonnes de bleu d´Auvergne sont produites chaque année par huit fabricants. ©Union du Cantal

Malgré ces avancées, le décret d´application n´est pas pour tout de suite car la délimitation de la zone reste en suspens. Une commission désignée par l´Inao devrait rendre ses propositions courant 2007. La zone couvre actuellement plus de 1100 communes sur sept départements, alors que la transformation est réalisée sur une aire beaucoup plus petite. L´Inao demande une réduction de zone afin de lui donner davantage de cohérence.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous investi dans un taxi lait ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui