Réussir lait 22 octobre 2013 à 08h00 | Par Costie Pruilh

Les leviers pour réduire les émissions de GES

Gaz à effet de serre et eutrophisation. Des leviers existent pour atténuer ces deux problématiques environnementales, tout en améliorant son revenu.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les émissions nettes de gaz à effet de serre ramenées au litre de lait produit sont assez proches en moyenne entre des systèmes plus ou moins herbagers, plus ou moins intensifs à l’animal.
Les émissions nettes de gaz à effet de serre ramenées au litre de lait produit sont assez proches en moyenne entre des systèmes plus ou moins herbagers, plus ou moins intensifs à l’animal. - © Jean-Marie Nicol

Viviane Simonin, de la chambre d’agriculture de la Manche, et Jérôme Pavie, de l’Institut de l’élevage, ont étudié les niveaux d’émissions et les leviers de réduction de gaz à effet de serre(1) sur quatre cas types représentatifs des systèmes de la région, dans le cadre d’une étude régionale financée par le Conseil régional de Basse-Normandie.

- © Source : Inst. de l’élev. et ch. d’agric. de Norm.

Les émissions nettes de gaz à effet de serre ramenées au litre de lait produit sont assez proches en moyenne entre des systèmes plus ou moins herbagers, plus ou moins intensifs à l’animal. Les variations au sein d’un même système sont par contre importantes.
Les systèmes intensifs ressortent par contre clairement plus défavorables à l’eutrophisation. Quatre voies ont été explorées pour réduire les émissions de GES(1), réduire la pression nitrates et phosphates, tout en améliorant l’incidence sur l’économie des exploitations laitières.

(1) La réduction de 75 % des émissions de GES à l’horizon 2050 est un objectif français. La réduction de 20 % des émissions de GES à l’horizon 2020 (par rapport à 2005) est un objectif européen.

Chiffres clés

• 500 kg eq. C/ha/an stockés sous une prairie permanente, soit 1830 eq. CO2, soit autant qu’une forêt
• 1000 kg eq. C/ha/an déstockés après retournement d’une prairie permanente
• 152 kg eq. C/an stockés pour 100 m linéaires de haie
• 50 % des émissions de GES sont du méthane issu de la fermentation entérique, en élevage bovin lait

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Votre OP ou votre laiterie vous incite à produire moins. Le faites-vous ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui