Réussir lait 03 novembre 2015 à 08h00 | Par B.Griffoul

Les filets brise-vent se plient à tous les besoins

Les fi lets brise-vent font leurs preuves dans les stabulations. Les plus sophistiqués permettent de moduler la ventilation en fonction des saisons pour un meilleur confort des animaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
POUR PRÉSERVER SON EFFICACITÉ, un
filet brise-vent doit être nettoyé
régulièrement, soit au nettoyeur
utilisé à basse pression, soit avec
une brosse quand la poussière est
sèche.
POUR PRÉSERVER SON EFFICACITÉ, un filet brise-vent doit être nettoyé régulièrement, soit au nettoyeur utilisé à basse pression, soit avec une brosse quand la poussière est sèche. - © B. Griffoul

"Le textile a de plus en plus sa place sur les bâtiments d’élevage, affirme Jacques Capdeville, de l’Institut de l’élevage. Aujourd’hui, les filets brise-vent sont assez peu posés en fixe. On valorise le fait que c’est du textile et donc qu’ils peuvent être mobiles. »

Le besoin de modularité est apparu dans les bâtiments où les animaux sont présents toute l’année, en vaches laitières, mais pas uniquement. Des situations où le filet brise-vent est préférable au bardage fixe ajouré. « Les besoins de ventilation entre hiver et été sont à l’opposé. L’hiver, on veut renouveler l’air sans courant d’air, en protégeant toutes les faces. L’été, le bâtiment doit se comporter comme un parasol, sans aucun obstacle à l’écoulement de l’air, pour rafraîchir les animaux », développe le spécialiste des bâtiments d’élevage.

Le marché des filets brise-vent offre une large gamme de produits qui répondent à la diversité des besoins (usage du bâtiment, type d’animaux, fréquence d’ouverture…), mais aussi à des préoccupations architecturales et visuelles par un choix de couleurs. Le premier critère de choix reste néanmoins l’efficacité au vent, qui traduit la capacité du filet à réduire la vitesse donc les courants d’air. « Il faut choisir l’efficacité la plus élevée possible : au minimum 85 à 90 % pour des veaux et 75 à 80 % pour des adultes », recommande Jacques Capdeville.


L'efficacité au vent la plus élevée possible

Le choix de l’efficacité au vent, voire d’une bâche étanche à hauteur des animaux, est aussi fonction de l’orientation des façades et du climat (vents dominants…). « Nous utilisons systématiquement du 95 %, voire du 98 % en partie basse, indique Arnaud Lesage, de la société Celloplast (Groupe Intermas). D’une part, parce que les mesures de l’efficacité, qui ont été faites il y a plus de dix ans, n’étaient pas très précises. D’autre part, parce que, les bâtiments étant de plus en plus hauts, il faut de grosses efficacités, sinon, c’est l’hôtel des courants d’air. Par rapport à une bâche pleine, la toile 98 % à l’avantage d’éviter la condensation et d’avoir une prise au vent moins importante. »

« Nous préconisons de mettre de la toile pleine jusqu’à une hauteur supérieure à celle des animaux pour les protéger et, au-dessus, de la grille de 80 % pour assurer la ventilation, parce que nous avons observé que celle de 95 % se bouche très rapidement », argumente Laura Moisson, de la société RCY.

À chaque fabricant ses solutions techniques, qu’il n’est sans doute pas inutile d’aller évaluer chez des éleveurs qui les ont installées.


Pilotage automatique selon les conditions météorologiques

« Dans le choix de l’efficacité au vent, il faut veiller à ce que le filet ne réduise pas trop fortement le débit d’air », poursuit Jacques Capdeville. C’est là qu’entre en jeu un deuxième critère : le coefficient multiplicateur de surface, qui indique la surface de brise-vent nécessaire pour avoir le même débit qu’une surface ouverte d’un mètre-carré. En long pan, cette réduction du débit ne pose normalement pas de problème, sauf éventuellement dans le cas d’une rénovation, si, par exemple, le filet est posé au-dessus d’un muret, qui limite la surface d’entrée d’air.

Selon l’usage qui est fait du filet brise-vent, l’offre commerciale va du plus simple - un filet fixe pour fermer un pignon par exemple ou mobile avec un relevage manuel - au plus complexe avec des toiles enroulables pilotées de manière automatique selon les conditions météorologiques (voir avis d’expert). Le rideau coulissant sur rail, qui se replie en accordéon, convient pour des ouvertures peu fréquentes. « Ce système coûte deux fois moins cher qu’une toile enroulable et revient pratiquement au même prix qu’un bardage fixe posé par ...

LIRE LA SUITE dans le Réussir Lait n°296, pages 88 à 90

Des marques et des prix

Nous avons recensé une dizaine de marques de produits brise-vent, aux gammes plus ou moins étoffées, distribuées en France. Voici une liste, pas forcément exhaustive, de leurs sites Internet : agridiffusion-03.com, agriestelevage. fr, agrotel. eu, cosnetla- gee. fr, eurosom. fr, fouquet-sa. fr, galebreaker. com, huesker. fr, intermaselevage. com, rcy. fr, vervaeke. be

Selon la complexité du produit, la fourchette de prix des filets brise-vent est très large. Pour un long pan à ouverture par le bas et enroulement central, de 60 mètres de long par 4,50 mètres de hauteur, selon les tarifs d’un fournisseur, le prix est de 7 400 euros, auxquels s’ajoutent 2 000 euros de pose. Si le rideau s’ouvre à partir du haut et du bas, le tarif grimpe à 9 800 euros et 4 000 euros de pose.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous demandé l'aide à la réduction des livraisons ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui