Réussir lait 31 janvier 2018 à 01h00 | Par Emeline Bignon

Les bienfaits de la graine de lin confirmés

Une vaste étude épidémiologique confirme que la graine de lin est bénéfique sur la production et la fertilité, en conditions réelles d’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jean-Charles Gutner

Menée par Valorex et l’UMR Oniris-Inra Bioepar dans le cadre d’une thèse, une étude épidémiologique de vaste ampleur a évalué l’impact de l’utilisation de la graine de lin sur les performances de production et reproduction. L’étude a croisé les données de livraison d’aliments contenant de la graine de lin de 1204 troupeaux avec les résultats de performances individuelles issus des bases de données nationales (performances de production, reproduction…), et les a comparées à une référence sans complémentation en lin. Les données alimentaires ont été collectées par Valorex et une vingtaine de partenaires fabricants d’aliments.

Un effet positif sur la fertilité même à faible dose

« Plus la dose de graines de lin distribuées est élevée, plus l’effet sur la production est important, jusqu’à 1,3 kg de lait supplémentaire, indique l’étude. Toutefois, une dose inférieure à 50 g/VL/j n’apporte pas d’effet significatif. Les effets sont plus marqués sur les vaches de trois ou quatre lactations. » Sur les taux, l’apport de graines de lin a peu d’effets sur le TP. Par contre, un effet dilution est observé sur le TB : il baisse à mesure que le dosage du lin augmente dans la ration. « Cette réduction du TB constatée ici se révèle néanmoins inférieure à la baisse généralement constatée lors des expérimentations », précise l’étude. Et côté repro, l’effet est positif quelle que soit la dose apportée. Même à partir de 27 g/VL/j, l’impact sur la fertilité est significatif avec cinq jours d’écart entre le vêlage et l’insémination fécondante.

Mais qu’en est-il de l’impact économique ? La graine de lin extrudée coûte cher, le surcoût alimentaire s’élève à 0,38 €/VL/j par kg de lin. Jusqu’à un certain dosage (environ 300 g/VL/j), l’étude révèle qu’un bénéfice est possible pour l’éleveur. "Pour un troupeau de 50 vaches laitières à 9000 litres, le bénéfice annuel est de 79 euros en introduisant 27 g de lin/VL/j et de 1 505 euros avec 173 g/VL/j."

(1) Calculé pour une substitution de 1 kg de produit Valorex à 0,54 €/kg (moyenne 2008 à 2017) ; à 1,3 kg d’un mélange tourteau de soja-blé.

- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Fermez-vous votre silo avec un robot de traite ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui