Réussir lait 17 juillet 2015 à 10h00 | Par V. Quartier

Le Sénat mobilisé pour l'élevage

Les acteurs de l'élevage ont été entendus le 16 juillet à l'occasion d'une session extraordinaire du Sénat suite à la demande de Xavier Beulin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les sénateurs ont demandé au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll de faire plus pour les éleveurs.
Les sénateurs ont demandé au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll de faire plus pour les éleveurs. - © C. Pruilh

"Face à la détresse exprimée par les éleveurs, le Président du Sénat, Gérard Larcher, a décidé, en lien avec ses collègues Jean Claude Lenoir et Jean Bizet, présidents des commissions des Affaires économiques et des Affaires européennes du Sénat, d’organiser au Sénat le 16 juillet une conférence agricole consacrée aux filières porcine, bovine et laitière, en présence des représentants de la profession agricole, de distributeurs et de transformateurs" explique le Sénat dans un communiqué. Les acteurs des filières étaient présents (producteurs, transformateurs, distributeurs, APCA...), à l'exception de l'industrie laitière.

Les sénateurs ont souhaité que le ministre de l’Agriculture "applique mieux, plus vite, et plus fort les mesures déjà en place (reports d’annuités, respect des engagements de hausse des prix, simplification et allègement des normes, dialogue dans les filières...), et qu'il plaide plus vivement à Bruxelles la mise en place de certaines mesures de régulation de marché".

Demande de mise en oeuvre d'un plan de désendettement

Stéphane Le Foll a par ailleurs annoncé avoir signé le 16 juillet un décret sur "un apport de trésorerie remboursable versé en octobre".

La FNSEA, soutenue par l'APCA et Coop de France, a demandé un plan de désendettement des éleveurs. "Il est de la responsabilité des pouvoirs publics d'agir. Les agriculteurs doivent être personnellement informés des demandes d’avance de trésorerie à remplir en août, avances qui seront versées à partir du 1er octobre, demande Guy Vasseur, président de l'APCA. La question de l'installation et de la transmission des exploitations est aussi centrale, compte tenu de l’importance de l’investissement nécessaire. Il est urgent de prévoir un plan de désendettement : reports d’emprunt, annuités différées…"

Les mesures d'intervention prolongées au-delà du 30 septembre

Lors de la séance de questions au gouvernement du 16 juillet, Stéphane Le Foll a rappelé qu'il avait obtenu lors de son intervention au Conseil des ministres de l'Agriculture à Bruxelles du 13 juillet que les mesures d’intervention publique et de stockage privé des produits laitiers industriels soient prolongées au-delà du 30 septembre 2015, date prévue initialement pour la fin de ce dispositif.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous investi dans un taxi lait ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui