Réussir lait 12 janvier 2012 à 12h31 | Par F. Mechekour

La semence sexée a le vent en poupe!

Avec une progression de près de 300% par rapport à 2009 - l’année de son lancement sur le terrain - l’utilisation de la semence sexée a connu un plein boom en 2010, notamment en race Montbéliarde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Institut de l'élevage

«Démarrée en 2009, l’utilisation de la semence sexée monte en puissance, surtout en race Montbéliarde où 5,3% des inséminations totales et 7,2% des inséminations premières ont été réalisées avec de la semence sexée en 2010 », souligne Pascale Le Mézec, du département génétique de l’Institut de l’élevage.

Avec 110 340 inséminations (1,6 % des inséminations totales) au compteur, l’utilisation de semences sexées a progressé de près de 300 % par rapport à 2009. Le nombre d’inséminations premières s’élève quant à lui à 86 840 IAP.

89 % de veaux femelles en Montbéliarde et Prim’Holstein

Du côté de la fiabilité de la technique, les nouvelles sont plutôt rassurantes puisque conformes aux chiffres annoncés. « Les naissances issues de semences sexées sont à plus de 80 % des femelles. Cette proportion va jusqu’à 89 % pour les races Montbéliarde et Prim’Holstein sur plus de 4 500 naissances enregistrées. »

La fertilité avec de la semence sexée est par contre « altérée, avec en moyenne des taux de non retour à 18-90 jours inférieurs de 15 % à ceux obtenus avec de la semence conventionnelle ». Cette moyenne ne doit pas occulter un autre fait marquant : « des différences importantes existent selon les taureaux ».

Certains taureaux assurent des taux de non-retour (TNR) très proches en semence sexée et conventionnelle alors que d’autres « accusent un TNR très inférieur (-20 à -30 %) ».

La moindre fertilité de la semence sexée impose de sélectionner des femelles fertiles et en particulier des génisses.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous du propylène glycol ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui