Réussir lait 06 avril 2017 à 08h00 | Par J.M. Nicol

Histoire tordue

Abonnez-vous Réagir Imprimer
CE N’EST PAS QU’IL SOIT BIEN GROS, mais
il est tordu et mort !
CE N’EST PAS QU’IL SOIT BIEN GROS, mais il est tordu et mort ! - © J.-M. Nicol

« J’ai toujours une petite appréhension lorsqu’un éleveur expérimenté est aux prises avec un vêlage depuis une petite heure. J’y vais pour comprendre que sur cette primipare, la difficulté ne vient pas d’un excès de volume du veau. Jugez par vous-même… Les pattes sont fines comme celles d’une araignée et ses extrémités semblent très bizarrement crochues. Des pattes avant ? L’exploration conclut que l’arrière vient en premier, que le bassin n’est pas bien gros, que la colonne vertébrale se termine bien mais commence mal puisque la tête de ce veau est repliée le long de son corps avec des vertèbres cervicales ankylosées et des pattes avant recourbées et tout aussi rigides que son encolure. Il faudra pour le sortir le découper avec la scie fil de l’embryotome en trois morceaux mais l’entreprise ne présentait pas de grands risques.

SCHMALLENBERG ET FCO

Alors pourquoi ? Parce que le virus Schmallenberg est de retour ! En voilà un qui s’était fait connaître fin 2011 et début 2012 lorsque les premiers veaux et agneaux à torticolis sévères sont apparus en Europe du Nord. Il s’est répandu pendant trois années de suite, véhiculé par les moucherons, immunisant au passage les animaux contaminés jusqu’à couvrir le territoire et il resurgit maintenant sporadiquement en se manifestant sur les veaux de jeunes vaches naïves.

C’est normal ! En 2014, les experts de l’Anses prévoyaient ces recrudescences sporadiques comme ils mettaient en garde quatre ans plus tôt contre la reprise d’activité de la FCO en raison du manque de détermination à vacciner. Les experts ont eu raison une fois de plus car les virus survivent à l’hiver pour que ces maladies s’installent pour longtemps. Au train où vont les choses, la dermatose nodulaire qui s’approche inexorablement de nos frontières viendra bientôt ajouter sa voix à ces autres maladies vectorielles. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à élever vos veaux avec des vaches nourrices ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui