Réussir lait 05 février 2015 à 08h00 | Par Franck Mechekour

Gare au sous-dimensionnement de votre pré-refroidisseur

La taille de votre équipement est-elle encore adaptée à l'évolution de votre élevage ? Cette question est loin d'être anodine si l'on se réfère aux résultats d'une enquête du GIE Elevages de Bretagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les modèles à plaques et certains modèles tubulaires ont l'avantage d'être modulables et de pouvoir s 'adapter à une augmentation de production laitière.
Les modèles à plaques et certains modèles tubulaires ont l'avantage d'être modulables et de pouvoir s 'adapter à une augmentation de production laitière. - © GIE Elevages de Bretagne

Depuis 2009, le GIE et ses partenaires(1) mènent le programme régional « Eco énergie lait » afin de favoriser les économies d'énergie dans les exploitations laitières bretonnes via l'installation de prérefroidisseurs ou de récupérateurs de chaleurs. Quelque 1 700 élevages bretons sont engagés dans l'installation de ce type d'équipements. Dans le cadre d'une évaluation du programme, plusieurs enquêtes ont été réalisées. L'une d'entre elles visait les éleveurs équipés d'un prérefroidisseur. « Les trois quarts des éleveurs (340 réponses) ayant installé un prérefroidisseur ont opté pour un système tubulaire et le quart restant pour un système à plaques », souligne Coline Willame, en charge de l'enquête. Et la grande majorité (87 %) sont « satisfaits de l'installation de leur matériel et estiment avoir été bien conseillés ». Outre les économies d'énergie, « 8 % des éleveurs ont constaté une amélioration de la lipolyse ».

Reste que le contexte évolue. Ainsi, 81 % des 140 exploitations équipées d'un pré-refroidisseur depuis plus de deux ans, ont indiqué avoir augmenté leur production laitière. Et cette augmentation « se chiffre en moyenne à plus de 72 000 litres produits par an, soit environ 200 litres supplémentaires produits par jour », indique Coline Willame.

Un impact sur le débit du lait arrivant dans le tank

Autre constat : 17 % de ces éleveurs ont également modifié leur machine à traire, pour la majorité en augmentant le nombre de postes. « Ces deux évolutions impactent le débit de lait arrivant dans le tank lors de la traite et influencent donc les performances du prérefroidisseur ». Or, aucun éleveur ayant répondu à l'enquête n'a changé son prérefroidisseur. Plus des deux tiers considèrent qu'il est toujours correctement adapté à leur exploitation. Mais ils ne sont que 18 %  à utiliser « un réel moyen d'appréciation des performances de leur équipement (utilisation d'un thermomètre...) ».

Compte tenu de ces résultats, le GIE Elevages de Bretagne insiste sur la nécessité de prendre en compte les évolutions possibles de votre exploitation. Le bon dimensionnement du prérefroidisseur « assurera les performances du matériel dans le temps ».

 

(1) Programme d'installations de prérefroidisseurs ou récupérateurs de chaleur, avec le soutien de l'Ademe, la région et des conseils généraux.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous demandé l'aide à la réduction des livraisons ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui