Réussir lait 04 janvier 2013 à 14h30 | Par Michel Portier

Fertilisation - Choisir l'équipement d'épandage de sa tonne à lisier

La bonne valorisation du lisier implique l'utilisation d'un outil d'épandage assurant un dosage précis, une répartition régulière et, dans l'idéal, un enfouissement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’appareil à dents reste l’injecteur de culture (sur chaumes et couverts avant l'implantation) le plus répandu. © Pichon Développé pour l’injection sur prairie, l’enfouisseur à patin ne crée qu’un léger sillon où est déposé le lisier. © Joskin Les enfouisseurs à simple ou double disque sont principalement utilisés sur prairie. Suivant la conception des disques, il est préférable d’éviter un passage trop tardif, au risque de dégrader la prairie. © Pichon Avec sa grande largeur de travail (jusqu’à 30 m), sa bonne répartition transversale et le dépôt du lisier au sol limitant les odeurs et les pertes, le pendillard apparaît comme le meilleur compromis pour bon nombre d’ETA e © Samson La buse est encore largement répandue malgré son manque de précision, les pertes par volatilisation et les désagréments olfactifs qui vont avec. © Joskin

Même si bon nombre de tonnes à lisier sont encore équipées d'une simple buse, le choix de l'équipement d'épandage est un critère essentiel pour garantir une fertilisation organique de qualité. Le développement des rampes multibuses ou des rampes à pendillards de largeur croissante répond à des exigences de répartition transversale, mais aussi de débit de chantier. Pour limiter les pertes par volatilisation qui ont lieu durant l'épandage et les quelques heures qui suivent, certains s'équipent d'enfouis- seurs, dont on distingue différents modèles en fonction de la culture et des conditions. L'efficacité de ces équipements est condi- tionnée par une alimentation régulière en lisier, critère encore plus décisif avec des pendillards de grande largeur et du lisier de bovin pailleux. Cela passe par l'adop- tion d'un broyeur répartiteur efficace.

Les systèmes d'épandage impactent la charge utile

Autre facteur en lien avec l'équipement d'épandage, l'adoption d'un système DPA ne sera valorisée qu'avec une rampe à pendillards ou un enfouisseur. Attention toutefois à la plage de débit offerte par le système DPA. L'utilisation d'une pompe volumétrique ou un diamètre des orifices de sortie du lisier adapté permet de conserver un débit suffisant et de ne pas limiter la vitesse de travail. Dernier point à surveiller, ces équipements arrière lourds et encombrant ne sont pas sans conséquence sur le poids, la réparti- tion des masses et le gabarit de la tonne à lisier. Cuve pleine, les charges par essieu ne sont pas toujours compatibles avec la réglementation routière. De même, les répercussions agronomiques du tassement des sols risquent d'impacter de plus en plus la croissance des cultures. Inutile de vouloir gagner du temps ou des unités d'azote s'il faut décompacter les sols par la suite.

 

Retrouvez l'intégralité de l'article dans le numéro 265 de janvier 2013 de Réussir lait.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui