Réussir lait 11 juillet 2001 à 15h53 | Par Jean-Marc Guernion

Elevage bovin - Choix du bardage, de l´air sans courant d´air

Le bardage est un élément clé pour le bien-être des animaux dans un bâtiment. Bois, tôles perforées, brise-vent synthétique peuvent convenir à condition de bien connaître les caractéristiques de ces matériaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour l´économie et l´ambiance, il est aussi important de conserver un côté ouvert quand c´est possible.
Protéger des intempéries tout en permettant une bonne ventilation, le bardage est un élément important de la réussite d´une étable. Il doit aussi répondre au souci de plus en plus présent d´intégration paysagère du bâtiment. On distingue trois grandes catégories de matériaux utilisés : la planche, la tôle perforée et le bardage synthétique. Avant de présenter les caractéristiques de chacun de ces types de bardage, il est bon de rappeler les deux critères fondamentaux à connaître pour choisir son matériau (voir encadré) : l´efficacité et le coefficient multiplicateur. A partir de la surface à barder et de la surface ouverte, ces deux indicateurs permettent de faire le bon choix de bardage. Ensuite, que ce soit d´un point de vue technique ou économique, on a tout intérêt à ne pas barder complètement un bâtiment. "Les côtés orientés à l´est ou au sud-est méritent d´être laissés ouverts. Cette solution, alliée à la pose de bardage ventilé sur les trois autres faces, permet une économie de 1 000 francs par vache laitière, assure une meilleure ambiance aux animaux et participe à une meilleure intégration du bâtiment dans le paysage", explique Hervé Guillemot, conseiller bâtiment à la Chambre d´agriculture des Côtes-d´Armor.

Partie basse
Lorsque l´on parle bardage, on pense généralement à la partie haute, ventilée. Pourtant, la partie basse ne doit pas être négligée, car c´est la plus coûteuse et elle n´est pas évolutive. Côté vent dominant, sa hauteur doit atteindre 1,80 mètre à 2 mètres pour bien protéger les animaux. La pose des poteaux sur dés avec des murs en agglos creux a tendance à disparaître pour des raisons de solidité. "Pourtant, c´est une technique économique qui peut encore être utilisée pour les étables à logettes." Pour des aires paillées, les murs en bétons banchés ou en agglos bancheurs sont souvent préférés pour limiter les risques en cas de choc avec le chargeur lors de la vidange du fumier. Par contre le coût, de l´ordre de 380 à 400 francs le m2, équivaut à deux fois celui d´un mur en agglos classiques. "Pour réaliser des économies, on peut envisager un soubassement en agglos bancheurs sur 60 ou 70 centimètres pour une bonne solidité, puis monter à 2 mètres avec des agglos creux ou des bastaings de bois traités au carbonyle. Les bastaings ont l´avantage d´être très faciles à poser. Sur les côtés les moins exposés, on peut aussi envisager de fixer uniquement un filet brise-vent sur une barrière.
Bardage en tôles perforées ©CELLOPLAST

Bardage en tôles perforées
Faciles à poser, mais ils laissent fréquemment passer la pluie.

Protection à la pluie
Pour le bardage en partie haute, le bois est fréquemment utilisé. "C´est un produit que l´on connaît bien, qui est très résistant. Au fil des années, la couleur évolue sans toutefois qu´il perde ses qualités physiques", observe Hervé Guillemot.
Les tôles perforées ont l´avantage d´être faciles à poser. "En revanche, bon nombre d´entre elles ne sont pas testées. On ne peut donc pas toujours calculer les besoins en ventilation avec ce type de bardage." Elles peuvent être nervurées ou ondulées. Leur protection à la pluie laisse souvent à désirer, elles sont donc plutôt à éviter du côté des vents dominants. Un nouveau type de tôles à "ventelles" élimine cet inconvénient, grâce à une forme proche de celles des volets métalliques. Comme n´importe quel type de bardage, la tôle perforée peut parfaitement s´intégrer dans le paysage, à condition d´opter pour des couleurs mates et sombres. Mais attention à la corrosion avec ce matériau. "Les tôles, perforées après laquage, peuvent être sensibles à la corrosion à long terme sur l´épaisseur des orifices."
Bâtiment à bardage bois ©DR

Bâtiment à bardage bois
Un matériau bien connu, résistant et esthétique.

Facilité de pose
Les filets brise-vent sont intéressants pour leur coût et la clarté qu´ils procurent à un bâtiment. Mais comme pour les tôles perforées, la résistance à la pluie est assez faible. Les filets s´empoussièrent aussi facilement. Certains peuvent être traités anti-statique pour atténuer cet inconvénient. "Les bardages synthétiques ne doivent pas être retenus dans le cas de l´utilisation d´une pailleuse." Pour une pose en bardage fixe, on choisit généralement une grille semi-rigide. Pour un bardage mobile avec enroulement, on utilise des filets souples. Dans tous les cas, le filet doit être bien tendu. La pose, plus délicate qu´avec de la tôle ou de la planche, nécessite une attention particulière.
Le bardage n´est pas un détail du bâtiment, il est très important. Son choix définitif se fait lors de l´élaboration des plans entre le concepteur et l´éleveur.

Bardage avec grille synthétique et bois
Les filets brise-vent apportent une grande clarté au bâtiment.
CELLOPLAST

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous du propylène glycol ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui