Réussir lait 12 mars 2008 à 11h18 | Par Sandra Roupnel

Economie laitière - La hausse de la production ne devrait pas faire baisser les prix en 2008

Selon l´Institut de l´élevage, c´est le déficit européen en viande bovine qui devrait permettre à la France de maintenir ses prix.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« La production française de gros bovins totaliserait 1,372 million de tonnes équivalent carcasse en 2008, en hausse de 2 % par rapport à 2007 », indiquent les dernières prévisions du Groupe économie du bétail de l´Institut de l´élevage. Pour autant, la hausse de production de 2008 ne devrait pas avoir d´impact négatif sur les cours. En effet, la France est le seul gros producteur de l´UE à voir sa production augmenter face à la demande croissance de l´Europe qui « s´enfonce dans son déficit ». Celui-ci pourrait atteindre 450 000 tonnes. La production européenne de viande bovine devrait se réduire de presque 1 % en 2008, du fait de baisses conséquentes de l´Allemagne, l´Italie, l´Irlande ou le Royaume-Uni.
450 000 tonnes de déficit en Europe
En France, les abattages de femelles allaitantes devraient compenser la baisse des réformes laitières. Le troupeau allaitant démarre l´année avec 89 000 vaches de plus. Les difficultés sur le marché du broutard pourraient conduire à la fin de la recapitalisation et libérer encore plus de femelles. De fait, les prix du maigre devraient rester sous pression en raison notamment du prix croissant des céréales. « Mais, signale l´Institut de l´élevage, nous n´avons que peu de lisibilité sur les choix des éleveurs qui ont été forcés de garder leurs broutards fin 2007. » Sans compter les incertitudes quant à l´évolution de la fièvre catarrhale. Au contraire, le veau de boucherie reprend quelques couleurs après le repli de la production en 2007. Le prix du veau gras s´est envolé et les prix des produits laitiers sont redescendus de leurs sommets. Les mises en place ont repris et les sorties devraient repartir à la hausse en 2008. Les sorties de jeunes bovins devraient également s´accroître. La forte baisse de la production de veaux de boucherie au cours du 1er semestre 2007 a en effet libéré des veaux laitiers pour la production de gros bovins.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Fermez-vous votre silo avec un robot de traite ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui