Réussir lait 01 décembre 2014 à 08h00 | Par Dossier de la rédaction

Des nurseries au top

Assurer un logement de qualité à ses veaux, c’est investir pour l’avenir de votre élevage. Toutes les solutions conviennent, à condition de respecter les besoins des animaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une température
de plus de 25°C demande
un effort d’adaptation
Une température de plus de 25°C demande un effort d’adaptation - © F. Mechekour

Soigner les conditions d’élevage plutôt que les veaux! Cet adage est bien connu. Pour autant, des enquêtes menées en Bretagne et dans le Calvados montrent que plus d’un veau sur dix ne dépassera pas l’âge de 6 mois.

Le risque de mortalité augmente avec la taille de troupeau : 10 % en moyenne dans les élevages de 50 vaches, et plus de 20 % pour les troupeaux de 200 vaches et plus.

Ces moyennes « cachent de très grosses disparités, avec des éleveurs chez lesquels la mortalité se situe autour de 5 % alors que d’autres sont systématiquement au dessus de 30 %, voire 50 % pour les situations les plus préoccupantes », note l’Institut de l’élevage dans son dossier intitulé « Des veaux laitiers en bonne santé ».

Bien sûr, les causes de mortalité sont très variées (condition de vêlage, ambiance dans la nurserie…) et peuvent se cumuler. Mais les conditions de logement tiennent une place centrale dans le bien-être ou au contraire la mortalité des veaux. C’est notamment vrai pour l’apparition de pathologies respiratoires.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est souvent « dans les nouvelles nurseries que l’on rencontre le plus de problèmes sanitaires », parce que la mécanisation des taches a été privilégiée par rapport au confort des veaux. Ce choix conduit parfois à construire des nurseries de trop grandes dimensions qui ne respectent pas les besoins des veaux, en particulier en ce qui concerne le volume d’air.

Niches, igloos, pouponnières, cases collectives, nurseries monopentes… toutes ces solutions ont fait leurs preuves à condition d’être réalisées dans les règles de l’art, comme en témoignent les éleveurs que nous avons rencontrés. Vous pourrez vous en inspirer pour améliorer l’existant ou réaliser un nouveau projet.

SOMMAIRE du dossier

Page 28 : Une ambiance et un nombre de places adaptés à chaque âge Recommandations

Page 32 : « Nous avons une pouponnière dédiée aux tout jeunes veaux » - Au Gaec Dupé Briend

Page 38 : « Tous nos veaux sont sous le même toit jusqu’à 4 mois » - Au Gaec la Chalandière

Page 42 : « Avec des niches, le système est évolutif et moins coûteux » - Au Gaec de la Rousselais

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous demandé l'aide à la réduction des livraisons ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui