Réussir lait 22 septembre 2008 à 17h39 | Par E. F.

Campagne laitière 2008-2009 - Remboursement de fin de campagne garanti à 2 %

En 2008-2009, vous pourrez produire au moins 102 % de votre quota sans pénalités.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après avoir connu une campagne 2007-2008 totalement atypique en termes de gestion des quotas, le retour à la normale pour la campagne 2008-2009 s’est notamment matérialisé par une gestion des allocations provisoires plus « resserrée ». Alors que la production laitière française se montre extrêmement dynamique (presque 4 % supplémentaires ont été enregistrés au mois de juillet 2008), comment gérer la campagne 2008-2009? En première analyse, la conjoncture économique appellerait à la plus grande prudence (voir ci-dessous). Quant à la consommation des produits de grande consommation, elle est en retrait de 2,2 % en volume à la mi-juin 2008 selon le panel Iri Secodip.

Dans ces conditions, que faire pour donner une certaine prédictibilité aux producteurs en matière de gestion de campagne ? Les éleveurs sont par ailleurs confrontés à une hausse massive de leurs coûts de production. La question de produire ou pas leur quota se pose avec d’autant plus d’acuité que cette référence administrative n’a que peu de lien avec le marché. Or la plupart d’entre eux ont conservé un cheptel important qui donne à la France la capacité de dépasser sa référence, dans un contexte de hausse du quota national de plus de 670000 tonnes. Malgré le nombre d’inconnues et la volatilité accrue des marchés, le ministère de l’Agriculture a voulu donner un signal aux producteurs en annonçant cet été deux mesures de remboursement dans le cadre de la gestion de fin de campagne 2008-2009.

La première mesure consiste en la reconduction du dispositif « petit producteur », c’est-à-dire la possibilité de remboursement de 10 000 litres cumulable avec les allocations provisoires de fin de campagne pour les producteurs disposant d’un quota inférieur à 140 000 litres. La FNPL pour sa part, a exprimé le souhait de pouvoir discuter à l’Office de l’élevage de la mise à jour du seuil de 140 000 litres pour tenir compte de la hausse moyenne de 2,5 % des quotas sur la campagne 2008- 2009.

RECONDUCTION DU DISPOSITIF « PETIT PRODUCTEUR »

La seconde mesure consiste à garantir à l’ensemble des producteurs un remboursement de fin de campagne de 2 %. Dans la pratique, cela signifie qu’un producteur pourra produire au moins 102 % de son quota sans pénalité. C’est désormais chose faite ! Il ne reste désormais plus qu’aux industriels de proposer un prix du lait qui permettent aux éleveurs de s’y retrouver, faute de quoi, on peut parier que la campagne 2008-2009 pourrait être celle de plusieurs records: celle de la plus forte hausse des coûts de production, celle du plus fort taux d’abandon de la production laitière, et celle de la production la plus dynamique en France depuis plus de dix ans !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Fermez-vous votre silo avec un robot de traite ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui