Réussir lait 12 janvier 2015 à 08h00 | Par Costie Pruilh

Bongrain accompagne significativement les jeunes installés

Caution bancaire, sécurisation de la marge... Bongrain accompagne les jeunes par les volumes, mais aussi financièrement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Bongrain

Apres pres d’un an de discussions avec le groupe Bongrain, les responsables des organisations de producteurs se declarent satisfaits de la politique mise en œuvre par l’entre- prise pour accompagner les jeunes installes. « Notre proposition de garantie de marge a ete retenue », souligne Denis Berranger, president d’une des OP. Le jeune installe, pour beneficier du dispositif, presentera une etude economique, a valider au sein d’une commission, composee de representants de la laiterie et de l’organisation de producteurs, et d’un expert en gestion. Cette commission se reunira tous les trimestres. La premiere aura lieu en janvier 2015, pour des installations au 1er avril 2015. Le plan d’accompagnement se decline en six axes majeurs :

- Un contrat de sept ans, automatique- ment renouvelable cinq ans. — La garantie d’une attribution laitiere minimum de 100000 litres de lait. La commission etudiera les demandes de volumes supplementaires en fonction des volumes disponibles et du projet du jeune.

- Une caution bancaire sur le capital emprunte, c’est-a-dire un parrainage par l’entreprise de 50 % du projet du producteur, jusqu’a 150 000 euros de capital maximum. « Cette caution vise a rassurer les banques, en montrant l’appui de la filiere au projet du jeune. Ce parrainage peut debloquer des situations pour des jeunes qui n’ont pas d’apport ou d’appui financier familial », souligne Denis Berranger.

- La prise en charge d’interets par l’entreprise pour financer des investissements laitiers a hauteur de 20 %, pendant cinq ans, plafonnee a 1 000 euros par an. — La participation a la securisation de la marge du nouvel installe pendant trois ans, declenchee en fonction de l’evolution du ratio cout alimentation/prix du lait, publie par le Cniel, avec un plafond de 7500 euros par jeune et par an. Si le ratio est superieur a 30 % sur trois mois consecutifs, le troisieme mois, le prix de base est majore de 10 euros pour 1000 litres par point en plus (plafond annuel de 7500 euros). Ce dispositif est finance par l’entreprise.

 

Une garantie de marge en fonction du ratio cout alimentation/prix du lait

 

- Si le jeune choisit d’entrer dans ce dispositif, il doit suivre au moins dix jours de formation sur deux ans. Par ailleurs, la reflexion pour conforter les outils existants et sur l’accompagnement des projets de developpement, se poursuit.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui