Réussir lait 01 septembre 2015 à 08h00 | Par Propos recueillis par Annick Conté

Bien prendre la mesure des évolutions à venir pour les exploitations

Benoît Rubin, responsable du service économie de l'Institut de l'élevage, affirme que les évolutions que vont vivre les exploitations d’ici 3-4 ans sont sous estimées. Explications.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Benoît Rubin, responsable du service économie de l’Institut de l’élevage.
Benoît Rubin, responsable du service économie de l’Institut de l’élevage. - © A. Conté

« L’agrandissement des exploitations entraine des ruptures dans leur mode de gestion. Il y a des seuils : il ne suffit pas d’appliquer une règle de trois quand on passe d’un troupeau de taille moyenne à un grand troupeau. Avec la fin du lien au foncier, l’augmentation de volume sans augmentation de surface va avoir des conséquences considérables sur le mode de fonctionnement des exploitations. Dans l’Ouest notamment, on voit déjà nettement un mouvement de spécialisation accompagner le développement des exploitations avec une intensification à l’hectare et à l’animal.

Le modèle français de Gaec familial va perdurer mais un certain nombre d’exploitations vont passer d’un profil de « polyculteurs » à un profil de « spécialisés ». La rupture est très importante d’une part parce que la source de revenu est non diversifiée, d’autre part parce qu’il y a des conséquences importantes sur l’alimentation des vaches et l’assolement. Le travail aussi n’est plus le même. Les équilibres sont différents et les règles de décision changent. Il faut en prendre conscience et anticiper tout ça. On voit aujourd’hui des élevages de 300 vaches en difficultés où ce basculement a été sous-estimé. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui