Réussir lait 24 novembre 2015 à 08h00 | Par Emeline Bignon

Attention aux intoxications

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Laurier cerise, if, œnanthe safranée et mercuriale font partie des nombreuses plantes qui peuvent être toxiques pour les vaches.
Laurier cerise, if, œnanthe safranée et mercuriale font partie des nombreuses plantes qui peuvent être toxiques pour les vaches. - © Capae-Ouest

Plantes toxiques, pesticides, polluants, produits ménagers, médicaments… peuvent être à l’origine d’empoisonnements aïgus ou de troubles de santé. Si vos vaches ont été exposées à un produit toxique, n’hésitez pas à contacter le centre anti-poison animal de l’Ouest (Capae-Ouest) ou le centre national d’informations toxicologiques vétérinaires de Lyon(1), qui répondent 24 heures sur 24, toute l’année aux vétérinaires, éleveurs et particuliers. Entre janvier 2010 et décembre 2014, le Capae-Ouest a reçu 22 000 appels et e-mails dont 604 concernant le bétail. Parmi ces appels, 127 cas ont concerné des empoisonnements ayant eu des effets indésirables sur les animaux.

- © Infographie Réussir

« Ne sous-estimez pas la curiosité des vaches, avertit Martine Kammerer, professeur à Oniris et responsable du centre anti-poison animal. Si quelque chose change dans leur environnement, elles sont attirées. C’est le cas classique des branches de haies fraîchement taillées et laissées à terre dans une pâture. » Attention aussi aux glands s’il y a un chêne au bord d’une prairie. « Certaines vaches en sont friandes, d’autres pas ». Les glands verts qui tombent parfois en fin d’été en cas de tempêtes sont plus dangereux que les glands mûrs. Autour des pâtures, pas de cyprès, de thuyas, d’ifs, de genévriers sabine, de lauriers cerise... Leurs feuilles sont toxiques. Parmi les plantes herbacées, l’œnanthe safranée, la mercuriale, la grande cigüe, ainsi que la morelle noire et le datura (dans les maïs), comptent parmi les plus dangereuses. Les intoxications aux médicaments, quant à elles, sont liées en premier lieu aux endectocides et quinolones. « Nous recevons aussi beaucoup de questions relatives aux herbicides, mais souvent les situations ne sont pas dangereuses et s'il y a intoxications, elles proviennent essentiellement d'insecticides à base de carbamate et métaldéhyde. »

(1) Capae-Ouest : 02 40 68 77 40 - CNIVT : 04 78 87 10 40.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous du propylène glycol ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui